Mot du Maire

 

Chères Aulnaysiennes, chers Aulnaysiens,

 

Avec les beaux jours, notre village se pare une nouvelle fois de ses plus beaux atours. La végétation s’épanouit, les fruits se gorgent de soleil, la récolte d’automne s’annonce abondante.

Le jardinier s’échine avec ardeur, bonheur et félicité. Il trace son sillon et engage forces et courage dans une bataille sans merci contre la maladie insidieuse, qui sape et menace la réalisation de l’ouvrage. Il reste sur ses gardes.

 

Depuis un an et demi, à l’image de ce jardinier, la municipalité œuvre pour la réalisation des projets annoncés. Nous restons à l’écoute, non pas du vacarme agressif d’un petit nombre, mais de la grande majorité lassée par des rumeurs sans fondement et le plus souvent diffamantes.

 

Il n’y a dans ces affaires montées de toute pièce ni respect ni justesse. La question est de savoir si nous devons satisfaire les intérêts très personnels de quelques-uns pour être en paix ou si nous devons garder le cap et travailler pour le bien commun. Malgré les désagréments causés par les attaques personnelles et les mensonges virulents, la seconde proposition nous semble la plus juste et honorable.

 

Le bilan des actions entreprises sera très prochainement dressé. Les réalisations sortiront bientôt de terre et les Aulnaysiens pourront alors évaluer le travail accompli et les services apportés. La gestion maîtrisée de nos dépenses et de nos ressources nous permet d’entreprendre sans risque.

 

Nous ne financerons pas les investissements en augmentant l’impôt. Nous utiliserons uniquement les subventions et nos fonds propres. Nous ne mettrons pas en difficulté les finances de la commune. Notre intégration à la communauté urbaine présente en effet un avantage financier : la commune bénéficie d’une réduction de sa dette (reprise d’emprunt) et d’une augmentation de ses recettes (hausse de l’attribution de compensation).

 

Mais la commune a perdu en contrepartie certaines compétences au profit de la communauté urbaine, notamment dans le domaine de l’eau. Seule la CU décide aujourd’hui en la matière. Nous n’avons été informés du changement de délégataire que le 31 mai dernier, à l’issue du conseil communautaire. Nous savons que de l’eau décarbonatée sera désormais fournie au prix d’une augmentation significative des tarifs. Les précisions ont depuis été adressées par mail le 26 juin. La Cu s’est engagée à fournir les explications nécessaires aux usagers.

 

Le choix de la CU visait également à garantir aux Aulnaysiens un accès pérenne à certains services culturels au tarif intramuros. Mais depuis, Aubergenville a récupéré la Maison des Arts d’Hérubé et nous ne savons toujours pas, malgré nos demandes répétées de compensation, quel sera le sort des usagers aulnaysiens. Soyez certains que nous nous engageons avec ténacité et détermination pour défendre vos droits et répondre à vos besoins dans la mesure du possible.

 

Nous évoluons dans un cadre juridique contraint mais maîtrisé. Dès 2013, nous avions diagnostiqué les enjeux de ce regroupement intercommunal. Nous sommes en mesure aujourd’hui d’anticiper pour agir, contrairement à ceux qui militent dans la haine et qui, hier, prônaient pour certains d’entre eux les vertus de la Communauté urbaine.

 

Je vous remercie pour l’attention apportée à ce message.

 

L’équipe municipale se joint à moi pour vous souhaiter un bel été et, pour ceux qui ont l’opportunité d’en prendre, des vacances agréables et reposantes.

 

Il est également important, en particulier durant cette période de fortes chaleurs, de rester vigilants vis-à-vis de nos voisins et amis.

 

En attendant, nous espérons vous voir nombreux pour la célébration de la Fête nationale.

 

Très cordialement,

 

Jean-Christophe Charbit

Maire d’Aulnay-sur Mauldre