La Communauté Urbaine

La Communauté Urbaine Grand Paris Seine et Oise

Les chiffres clés de la GPSO

– 73 communes

– 405 049 habitants

– 500 km2 de superficie

– 2 100 km de voiries

 

L’organisation de GPSO

Le siège de la communauté urbaine est à Aubergenville au centre du territoire et deux autres locaux sont installés à Magnanville à l’ouest et à Carrières-sous-Poissy à ‘lest dans les anciens bâtiments de la communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines et des Deux Rives de Seine.

Depuis le 14 janvier, Philippe Tautou, maire de Verneuil-sur-Seine, a été élu Président de la GPSO.

A ses côtés, 15 vice-présidents et 6 conseillers délégués constituent le bureau communautaire, le conseil communautaire est quant à lui constitué de 129 élus issus des conseils municipaux des 73 communes.

Les 15 vice-présidents :

Sophie Primas (Aubergenville)

Karl Olive (Poissy)

Pierre Bédier (Mantes-la-Jolie)

Catherine Arenou (Chanteloup –les-Vignes)

Laurent Brosse (Conflans-Saint-Honorine)

François Garay (Les Mureaux)

Eric Roulot (Limay)

Suzanne Jaunet (Achères)

Jean-Luc Santini (Mantes-la-Jolie)

Cécile Zammit-Popescu (Meulan)

Pierre-Yves Dumoulin (Rosny-sur-Seine)

Dominique Pierret (Drocourt)

Christophe Delrieu (Carrières-sous-Poissy)

Jean-Luc Gris (Gaillon-sur-Montcient)

Jean-Michel Voyer (Hargeville)

 

Les 6 conseillers délégués :

Marc Honore (Achères)

Dominique Boure (Limay)

Dominique Belhomme (Aubergenville)

Michel Lebouc (Magnanville)

Fabienne Deveze (Morainvilliers)

Rama Sall (Mantes-la-Jolie)

 

Les élus sont organisés en 6 groupes représentants toutes les tendances politiques du territoire.

La commune d’Aulnay-sur-Mauldre est inscrite dans le Groupe S.E.I.N.E. (Sans Etiquette Indépendant Non Encarté)

Les dix représentants sont :

– Alain Bertrand (Jouy-Mauvoisin),

– Yves Giard (Le Tertre Saint-Denis),

– Daniel Cordeau (Flacourt),

– Jean-Luc Gris (Gaillon-sur-Montcient),

– Philippe Ferrand (Juziers),

– Philippe Méry (Flins-sur-Seine),

– Philippe Simon (Bouafle),

– Paulette Favrou (Tessancourt-sur-Aubette),

– Anke Fernandes (Ecquevilly)

– et Jean-Louis Francart (Chapet).

 

Les onze représentants communautaires ont choisi de ne pas intégrer un groupe politisé et tiennent plus que tout à leur liberté. Le règlement principal du groupe est que chaque membre vote comme il l’entend, pas de consignes données lors des assemblées communautaires. Cette année, la présidente est Anke Fernandes, ce poste sera tournant annuellement dans un souci d’équité. Le dénominateur commun de ces onze élus est d’avoir intégré une liste sans étiquette aux dernières élections municipales. Choisir un groupe au sein de la communauté urbaine aurait été vécu comme une trahison vis-à-vis des électeurs et des conseils municipaux. C’’st aussi répondre aux besoins des habitants en défendant l’intérêt des communes rurales de différentes taillés situées à l’est et à l’Ouest du territoire de la CU.

L’autre avantage est de participer pleinement à la vie de la communauté et d’être informé, ainsi les onze élus font tous partie d’une commission ce qui permet de transmettre les sujets abordés aux membres cooptés.

 

Retrouvez toutes les informations de la CU sur le site : www.gpseo.fr